Précédente Remonter

 

Impressions

 

 Nat

Bon et bien avant tout j'aimerais remercier tous les participants pour avoir accepter de jouer sans trop savoir à quoi s'attendre. J'avoue qu'au final j'ai un peu improviser sur la manière de jouer (dont la supression du JE, c'était un test, ça n'a pas marché, donc j'ai enlevé).
Pour vos rôles, je n'ai rien à dire, vous avez tous très bien joué le jeu, c'était à vous de construire votre personnage et tout le monde a très bien réussi.

Voici les rôles que chacun jouait: je peux vous en parler ici plutôt qu'en MP car je n'ai rien de méchant à dire au contraire. Autant vous faire des eloges devant tous.
Nous etions supposés être dans un train où le meurtre à eu lieu, la victime était Mr Arnaud Bertelot.

-Dolphinae était Mme Suzanne Parisot, la femme de l'assassin et l'amante de la victime avec qui elle avait eu un fils. Tu as très bien joué, une femme assez dure et snob, mais j'ai bien rigolé.
-NounouOgg était Ludovic Ladan, un employé de la victime qui avait des problèmes d'argent, il aurait bien voulu, lui aussi tuer cet homme, mais trop tard, on l'a pris de vitesse. Un peu timide, il aurait fallu intervenir plus, mais je sais que c'est un personnage qui n'avait pas un rôle centrale, même si les inspecteurs ont douté à un moment donné. C'était marrant de te voir essayer de te défendre alors qu'ils ne te croyaient pas.
-Petsikat était Mme Cécile Bertelot, la femme de la victime. Pas grand chose à se reprocher, même si tout lui retombait dessus parfois. Très drôle, elle n'arrêtait pas de pleurer et de plaindre son pauvre mari, heureusement il y avait Raphael...
-Ratigane était l'inspecteur Navarin.
-Dragonlouve était le commissaire Salambo. Tout les deux avaient un chat privée pour se concerter, toutes les 15 minutes et 10 minutes ensuite, ils avaient le choix entre plusieurs action (fouille, interrogatoire de voisinage), c'est pour ça que les questions se faisaient plus pointues à la fin. Ils ont très bien joué le jeu, quelques pauses où on ne les voyait plus par moment, mais dans l'ensemble ils ont finis pas trouvé le coupable après avoir essayer plusieurs pistes. Je tiens à dire qu'ils ont pensé à presque tout le monde pour être l'assassin. Dragonlouve m'a fait rire, car elle ne rigole pas et ne menage pas les pauvres parents de la victime.
-Jppkeyser était Raphael Guillerme, le cousin de la vitime, il était amoureux d la femme de ce dernier. J'ai beaucoup aimé la manière dont tu la joué, il était calme, mais dès qu'on touchait à Cécile, oulah, il s'enervait, c'était génial, on sentait à travers l'écran qu'il y avait quelque chose. Et ta petite bagarre avec Mr Parisot à la fin m'a beaucoup fait rire, j'ai même du vous calmer.
-Kakale était Sébastien Mocky, employé SNCF et ami d'enfance de la victime, ils ne se voyaient plus. Sa présence est un hasard, il n'avait rien à voir avec tout ça. Et je ne comprends pas pourquoi mais en voyant l'évolution de l'enquête du côté policier, ce personnage devait être le piège, car ils n'ont pas arrêter de se poser des questions sur lui... Tu m'a fait rire en essayant de saouler Mme Bertelot et en lancant des accusations pour mettre tout le monde en colère lol.
Et enfin, Adrien était Mr Arthur Parisot, le meurtrier, il n'a pas supporter la liaison de sa femme avec la victime et l'enfant issu de cette union, il a poussé la vitime hors du train en marche après une bagarre. C'était bien marrant aussi, tu t'enervais tout le temps (ce qui pouvais te trahir), tu accusais tout le monde, en gros, comme dans les films, l'assassin malgré lui qui fait tout pour sauvé sa peau.
Rebondissement à la fin quand la femme de Parisot s'est dénoncé à sa place, on a eu le droit à un dialogue digne d'un soap opéra, "non mon amour ne fais pas ça"... Génial.

Voilà encore merci à tous, pour une première fois j'espere que ça n'a pas été trop mal. Et que si par la suite on venait a recommencer, on sera plus au point.
Mais il me semble qu'Adrien est très emballé pour être organisateur et scenariste du prochain???

 

Adrien

Je jouais Arthur Parisot. Quelques jours avant le meurtre sur un train, j'ai entendu ma femme parler au telephone avec la victime. Elle me trompait. Alors je l'ai poussé du train.
Mais j'ai rajouté plusieurs choses personnelles dans l'histoire :

- Je suis alcoolique, et colérique, ce qui me rendra des pièges pour la suite. Effectivement, j'ai eu des traces après etre tombé pour avoir été saoul.

- Un "rebondissement" qui m'est sortit de la tête et qui je l'éspère a surpris tout le monde, c'est que j'avais menti. Je savais depuis quelques jours qu'elle m'avait trompé (contrairement à mon expression surpris sur le chat), et je l'avais dis devant tout le monde : J'avais demandé le divorce.

- J'ai été au toilette un moment au fond d'un wagon et j'ai vu deux silhouette, bref, le meurtre. Je me suis réfugié dans une cabine de toilette, térrifié.

Malgré mes aptitudes a mentir, j'ai laissé trop d'indice dèrrière moi, ce qui a permis aux deux inspecteurs de me retrouver.

J'oubliais ce "face-à-face" après le verdict : Ma femmeMi amor... s'est mise aux avoeux, dans le but de me proteger. C'était sa parole contre la mienne et elle a lachée pour me laisser en prison, trop faible pour intervenir...

 

Petsikat

bonjour à tous !

encore un grand merci à Nat de nous avoir réunis pour cette aventure, et oui, merci à tous d'avoir jouer si bien le jeu

un grand merci à toi, mon cher Raph, de m'avoir si chaleureusement épaulée dans mon grand malheur !

merci à Seb d'avoir tout fait pour étancher ma soif !

merci à Arthur pour les grands moments dramatiques et pathétiques qu'ils nous a fait vivre, que de belles scènes de ménage !!

merci à Suzanne, malgré tout, je ne lui en veux plus, elle s'est excusée, et puis.....elle aussi, avait vraiment beaucoup de chagrin....

merci à Ludovic pour son calme à toute épreuve et sa compassion, très touchée

un grand Bravo à l'inspecteur Navarin et au commissaire Salambo, oui, les questions ont eu du mal à se mettre en place, mais une fois la machine rôdée, un régal de professionnalisme ! et puis chapeau pour avoir arrêté le coupable

Oui, j'étais donc Mme Cécile Bertelot, la femme de la victime, et bien entendu, également faisant partie des suspects....j'avais découvert peu de temps avant que mon mari avait une maîtresse...
j'ai aimé avoir à jouer ce personnage, mais j'ai oublié de dévoiler certains éléments que je comptais révéler au compte-goutte : par exemple saviez-vous qu'Arnaud et moi n'avions pas d'enfant en raison de ma stérilité ? seul mon cher confident Raphaël le savait peut-être ?..cette information complète l'histoire de l'enfant caché de Suzanne.
je crois m'être beaucoup (trop?) axée sur mon chagrin (lol !) de veuve éplorée, j'en riais toute seule !
à partir du moment où tout le monde a pu s'exprimer à sa guise, les choses se sont agréablement précipitées, et lorsqu'à un moment, tout a failli partir en vrille (enfin, c'est un peu parti, quand même !) je pleurais de rire devant mon écran !
même si au tout début, je nous voyais partis pour y passer la nuit (je disais à Nat en privé : "ça traîne, non ?" et Nat sagement a su m'empêcher de me mettre moi aussi à poser des questions !! mais Nat , c'était juste pour savoir qui avait donné la mort à mon adôôré Arnaud, promi !) toute cette soirée a été un vrai grand moment, j'ai bien sûr tout enregistré, je vais relire ça avec grand plaisir !

Adrien, on compte sur toi pour la prochaine...

ps : j'aimerais bien pouvoir lire toutes les fiches des personnages, pour voir ce que vous aviez comme éléments ?

 

 

Jppkeyser

En ce qui concerne mon personnage, ce qui a échappé à la perspicacité des policiers étaient les choses suivantes :

On m'a demandé où j'étais à peu près au moment du meurtre.

J'ai dit que j'étais au bar pour me remettre de mes émotions et reprendre mon sang-froid.

Et ceci, juste avant que le meurtre ne se produisse.

Et aucun des policiers ne m'a demandé pourquoi j'avais tant besoin de reprendre mon sang froid !

C'était à cause de la dispute que j'avais eu avec la victime, mais cela, les policiers l'ont appris plus tard, sûrement grâce aux indices.

Enfin, j'ai été étonné que Kakale, qui jouait le rôle de l'employé SNCF n'a pas mentionné qu'il avait sûrement dû surprendre une conversation entre moi et ma cousine Cécile, où, excédé par le fait d'avoir été envoyé promener par la victime alors que je lui demandais de s'occuper plus de sa femme, j'avais dit à Cécile que je tuerai son mari et que je pourrais ensuite vivre avec elle ! Dolphinae n'en a pas eu l'occasion sans doute. Ouf, cette réplique aurait fait de moi un des principaux suspects !

Petsikat, je savais que tu n'avais pas d'enfant, mais dans le scénario, je n'étais pas censé savoir que tu étais stérile.

 

 

NounouOgg

J'étais Ludovic Ladan

caractère : un type calme et sérieux, d'où ma discrétion : je ne répondais que lorsqu'on m'interrogeait. J'avais en même temps de la sympathie pour l'assassin, dans la mesure où j'avais moi-même envisagé d'occire Arnaud. Je n'avais donc pas franchement envie de hâter la résolution de l'enquête, d'où atermoiements, tournage autour du pot...

mes mobiles : Arnaud (the victim) était mon ami et j'étais aussi son principal actionnaire. J'ai découvert son vrai visage quand j'ai eu des difficultés d'argent, à la suite de placements boursiers désastreux. J'ai demandé l'aide d'Arnaud qui, loin de me venir en aide, a proposé de me déposséder des mes actions dans sa société ! Je me suis senti trahi...
Après avoir accusé le choc, j'étais décidé à sortir de ma réserve habituelle et à faire la peau à ce pourri ! Mais quelqu'un m'avait devancé...

Autres éléments du perso : j'admirais beaucoup Suzanne, qui était une femme généreuse et intelligente. J'étais vaguement amoureux d'elle, mais très chastement.
Cécile était une très belle femme, mais elle me faisait un peu peur...
Mon perso était célibataire, probablement intimité par la gente féminine.

Voilà, j'espère vous avoir éclairé sur mon rôle dans l'histoire
Encore merci à Nat qui a eu cette excellente idée et à tous les participants qui ont fort bien joué le jeu !

 

Ratigane

Ce fut une grande expérience. Je te remercie beaucoup Nat pour ton idée et ton travail de préparation.
Tu as su préparer ceci de main de maître.
J’espère que nous avons été à la hauteur de tes espérances.
Il est vrai qu’au début, cela fut un peut long, mais ce n’est pas si facile que cela de ce trouver dans la peau d’un inspecteur pour poser les bonnes questions et à qui en premier.
Après, cela s’enchaîne.
Il y a eu beaucoup de dialogue entre les protagonistes qui occupais les temps mort de ma personne quand je me mettais à étudier.
Merci à tous.

 Précédente Remonter